histoires de quartier

Fière de nourrir l’esprit de famille.

Pour certains, la vie semble suivre une trajectoire toute naturelle. Pour Audrey, ce chemin ressemble beaucoup à une allée d’épicerie. Alors qu’elle travaillait dans un marché d’alimentation, elle a rencontré l’homme de sa vie, qui travaillait d’ailleurs dans l’épicerie de son père. Quand l’occasion d’acquérir conjointement un marché Bonichoix s’est présentée, ils ont déménagé sans hésiter. Depuis, Audrey et son mari sont heureux de dire que Saint-Bruno-du-Lac-Saint-Jean est « leur coin de paradis ».

Pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village

L’histoire du marché Bonichoix D.D.L. met la famille à l’honneur. En plus d’Audrey et de son mari, les deux enfants de la famille y travaillent aussi. Jean-Michel, l’aîné, est maintenant le gérant du département des fruits et légumes. De son côté, Samuel, le cadet, s’occupe de la sandwicherie du marché. Même le père d’Audrey venait, jusqu’à tout récemment, donner un coup de main tous les jours.

En se côtoyant presque tous les jours, ces valeurs de proximité au sein de la famille se transmettent naturellement au reste de l’équipe du marché. Chaque employé est attentionné aux autres et cette bienveillance se reflète également sur les gens du coin qui font eux aussi, qu’ils le veuillent ou non, un peu partie de la famille. Cet esprit familial s’est d’ailleurs fait ressentir d’une façon bien évidente il y a quelques années.

Une épreuve qui rapproche la grande famille

Après 5 ans à Saint-Bruno, Audrey avait l’impression d’avoir trouvé une place dans le cœur des gens de la région. Cette impression fut confirmée deux fois plutôt qu’une. D’abord au mois de novembre 2011, quand son fils Samuel reçut un diagnostic de cancer du cerveau. Cette nouvelle eût l’effet d’une bombe dans la famille et l’impact fut ressenti dans toute la communauté. Pour plusieurs, Samuel est comme leur fils, leur frère ou leur petit-fils. Ensuite, le 21 juin dernier, lorsque M. Spence, le père d’Audrey, est décédé subitement. Il était toujours présent et son sourire était contagieux. Il s’impliquait notamment dans la Fabrique et dans la chorale de Saint-Bruno. Voir l’église bondée lors des funérailles a d’ailleurs fait beaucoup de bien à toute la famille.

« Quand notre fils a eu un diagnostic de cancer, plein de gens du village sont venus spontanément décorer un mur du marché avec des cœurs et des souhaits pour soutenir notre famille. Ça nous a beaucoup émus. »

Une nouvelle image. Une énergie renouvelée.

Audrey a toujours été fière de son marché Bonichoix. Elle en était déjà fière avant le déménagement, mais elle ne peut s’empêcher de sourire à pleines dents lorsqu’elle parle du nouvel emplacement. « On a été l’un des premiers Bonichoix à se revamper sous la nouvelle image de marque! », souligne-t-elle en précisant que la majorité des gens du quartier sont venus assister à l’ouverture officielle. Le nouveau marché a presque doublé en comparaison de l’ancien.

• 2 800 C’est le nombre de pieds carrés ajouté depuis le déménagement de 2014. L’épicerie occupe maintenant un total de 10 000 pieds carrés.

• 18 % C’est l’importance du rayon prêt-à-manger, qui est maintenant rendu un véritable service de traiteur.

• 140 est le nombre de poulets savourés lors du Mai-ga Festival de mai 2019.

Redonner à la communauté par pur plaisir

Audrey se considère chanceuse de vivre dans une communauté où les liens humains sont aussi vrais que les gens qui y vivent. C’est pourquoi elle est très impliquée dans « sa communauté ». En plus de faire partie de la Société de développement de Saint-Bruno, elle commandite, à travers l’épicerie, le carnaval d’hiver ainsi que le tournoi de hockey bantam de Saint-Bruno. Son coup de cœur va tout de même à la cantine santé de l’école primaire, où elle contribue en offrant des aliments sains à rabais aux élèves ou encore en organisant des campagnes de financement au profit des organismes dédiés aux enfants.

Savoir reconnaître le bonheur dans tout

Audrey est fière de ses accomplissements et de sa tourtière du Lac. Et il y a de quoi! Mais sa plus grande fierté, c’est sa famille. C’est cette relation privilégiée qu’elle a la chance de vivre chaque jour avec les trois personnes qui comptent le plus pour elle au monde. Est-ce que le diagnostic de cancer de son fils y est pour quelque chose? Sans doute. Mais si vous voulez côtoyer une famille avec une grande résilience qui voit du bonheur dans toutes les facettes de la vie, vous savez où la trouver!

Cette section présente des portraits de collaborateurs qui incarnent pleinement les valeurs Bonichoix.

Vous avez un coup de cœur pour l’un de nos employés? N’hésitez pas à nous le faire savoir!

Propriétaires depuis 13 ans

28 employés attentionnés

Marché en activité depuis 50 ans